vendredi 20 avril 2012

Un sac à moins de 2,8 kg c'est possible !

Des modifications et des choix pour gagner ou épargner du poids sur le dos
 
Je suis toujours un peu anxieux avant de préparer mon sac pour un nouveau « trek » de longue distance et de longue durée.
Mes phantasmes ont pour objet : la protection contre la pluie, sac de couchage ou pas ? , quel sac à dos et puis le reste…
Je profite de cette préparation pour bricoler des détails afin de gagner du poids et/ou de l'ergonomie.
Je rappelle que je vais marcher en mai et juin et en Bretagne avec des hébergements de type gîte d'étape, petits hôtels, chambres d'hôtes. Les bivouacs sont exclus et les étapes prévues varient de 17 à 42 km.
Mes nouveaux choix pour le grand tour de la Bretagne sont les suivants

Le sac à dos

J’ai hésité entre deux  sacs légers :
-         Swift de Six Moon Design 56 litres et 426 grammes
-          Murmur 2012 de Gossamer Gear 36 litres et 231 grammes
J’ai choisi le plus léger ! Il est certainement plus fragile mais c’est vraiment une plume.

Murmur 2012 de Gossamer Gear 36 litres et 231 grammes

Pour en savoir plus :
http://www.arklight-design.com/PBCPPlayer.asp?ID=551689
http://www.arklight-design.com/PBSCProduct.asp?ItmID=9719820
Gain de poids par rapport à l’équipement précédent : 300 grammes

Protection contre la pluie
La cape
Après mes déboires de l’année passée (GR4 en Auvergne) j’abandonne sans remord la cape poncho intenable par grand vent et même par petit vent. Je la réserve aux randonnées calmes à la journée. J’ai choisi une cape à manches de chez Raidlight


Caractéristiques
Manches longues, MP+, bosse pour le sac escamotable par zip, Zip total sur le devant 

Modifications
Je l’ai raccourcie afin qu’elle ne dépasse pas le niveau des genoux pour ne pas marcher dessus en terrain escarpé. Accessoirement elle s’en trouve allégée. Pour conserver la fermeture zip imperméable je l’ai coupée et verrouillée dans le bas.
Pose d’un string pour éviter l’effet Montgolfière.

Avantages
  • A été testée par Irafok qui en est satisfait
  • Protection totale et immédiate surtout en cas de vent.
  • Ne pèse que 255 g après modification
  • Protège parfaitement de la tête aux genoux ainsi que le sac et les objets à la ceinture.
  • Membrane MP+ qui est un plus…
  • Pas d’imper de sac à dos
  • Pas de capulette
  • Pas de coupe-vent imperméable obligatoire

Inconvénients
On est obligé de l’enfiler car j’ai verrouillé la fermeture éclair dans le bas.

Pantalon de pluie
J’abandonne mon pantalon de pluie au profit d’une paire de chaps.
Les chaps sont en fait deux jambes de pantalons séparées et imperméables que l’on fixe à la ceinture. Il n’y a pas de fermeture éclair et on peut les enfiler sans poser les chaussures (test effectué avec des chaussures de montagne genre Meindl).
Avantages des chaps par rapport au pantalon de pluie
  • 140 à 150 g par rapport à 210 g = gain de poids de 60 g
  • Absence de fermeture éclair pas toujours fiables ni ergonomiques
  • Accessibilité possible aux poches du pantalon et à celles de la ceinture
  • En cas de besoin (et oui) on peut poser les chaps avec le pantalon.
  • Accès naturel à la braguette pour les messieurs
  • Confort amélioré : pas de double empiècement à la ceinture (pantalon normal et pantalon de pluie)
  • La respirabilité de l’ensemble est améliorée

J’ai testé deux modèles équivalents : celui de Fjall Raven et celui de EXPED.
J’ai choisi celui d’EXPED qui est un peu plus lourd (149 g) que le Fjall Raven (140 g avec son contenant).
Les raisons de mon choix sont les suivantes. La poche de rangement du modèle EXPED est intégrée ; le système d’attache à la ceinture par velcro est bien étudié ; les genoux sont renforcés.
Pour en savoir plus

Chaps EXPED
Voir la Vidéo

Pieosek
Rien de changé voir sur le post sur ce blog

En résumé contre la pluie
  • Avant : 483 grammes
  • Maintenant : 428 grammes
Gain de poids de 55 grammes par rapport à l’ «équipement pluie » précédent avec surtout une ergonomie et une efficacité améliorées

Autres épargnes
Le sac de couchage
Je n’en prends pas ! Je porte dans le sac un « sac à viande » en soie forme sarco (bof !) pour un poids de 115 g avec contenant
Épargne de poids : 430 grammes


Les câbles et chargeurs
J’ai choisi de « m’alourdir » en emportant un Keymaze
Je fais quelques économies de poids en :
- Raccourcissant le câble secteur du chargeur de batterie pour l’appareil photo
- Utilisant un chargeur secteur / USB qui sera commun avec le téléphone et le Keymaze
- Utilisant un câble « USB tension » pour charger le téléphone

Cable chargeur batterie après et avant modification

Haut : chargeur téléphone, bas évolution avec chargeur USB

Montant de l’épargne de poids sur l'ensemble :
  • Avant : 162 g
  • Maintenant : 68 g 
Épargne : 94 g

Trousse de toilette
Le contenant passe de 46 g à 20 g. Gain 26 g

Hydratation
J’ai constaté après plus de 120 mois passés en Treks que, sous nos latitudes, que je bois peu pendant la marche et beaucoup à l’étape. Le système d’hydratation Source ou Platypus ne me sert pratiquement pas. J’ai retenu (comme en rando montagne) une bouteille de ½ litre d’eau gazeuse (30 g)
Épargne au niveau du contenant : au moins 60 g

Le poids du sac chargé (sans nourriture ni eau) devient ainsi inférieur à 2,8 kg

Toutes les marques et images utilisées appartiennent à leurs propriétaires respectifs
Enregistrer un commentaire